Chaque année, vers les mois de février et mars, les batraciens se déplacent de leur lieu d’hibernation vers le milieu aquatique où ils se reproduisent. Cette migration prénuptiale s’effectue après la tombée du jour par temps assez doux et généralement humide. L’animal s’oriente toujours vers son lieu de naissance. Si une route sépare son lieu d’hibernation du lieu de reproduction, sa migration prénuptiale devient un périple dangereux, voire souvent mortel. Afin d’avertir la population, la cité des Géants a installé des panneaux bien reconnaissables au niveau des différentes zones sensibles. À ces endroits, la vitesse doit être réduite à 30 km/h.