Lors du Conseil communal du Mont-de-l'Enclus de ce jeudi soir, un des rares à toujours se tenir en présentiel, un point sur la fabrique d'église d'Amougies était à l'ordre du jour. Ce dernier a d'ailleurs quelque peu énervé le bourgmestre, Jean-Pierre Bourdeaud'Huy (MR) et les échevins. Effectivement, le budget 2022 de la fabrique d'Amougies a été reçu le 21 octobre dernier à l'administration communale alors qu'aucune réunion préalable n'a été organisée pour en discuter. Pourtant, des dépenses assez importantes de plus de 136 000 euros sont prévues notamment pour la toiture et le remplacement du paratonnerre.
 
Une procédure non respectée 

Puisqu'aucun devis explicatif n'a été joint à ces demandes, le Collège communal en séance du 25 octobre 2021 a décidé de ne pas prendre en compte les travaux de réparations de la toiture. "Des hommes de métier ont déclaré que ces travaux n'étaient pas nécessaires, qu'aucune infiltration n'avait été décelée. J'ai moi-même été sur place vérifier l'état de la toiture. Pour ma part, il n'y a pas d'urgence. De plus, je trouve cela inacceptable d'oser envoyer un devis de 136 000 euros sans discussion préalable avec les autorités communales. Selon moi, la fabrique d'église d'Amougies ne suit pas la procédure et n'agit pas de manière professionnelle", a indiqué Jean-Pierre Bourdeaud'Huy.

Un budget à modifier

Un courrier sera donc transmis à la fabrique d'église pour solliciter des devis officiels et actualisés concernant les travaux d'électricité et le placement d'un paratonnerre. Ainsi, le budget 2022 à l'ordinaire a été approuvé. Celui à l'extraordinaire devra être sans aucun doute, modifié.