Afin de pouvoir répondre rapidement et de manière efficace en cas de blessures graves et en attendant l’arrivée des secours, les combis de police athois sont maintenant équipés de sacs de premiers secours de type militaire, et tous les policiers ont été formés pour pouvoir réagir rapidement et les utiliser de manière optimale.

Ce n’est pas tout, Tarak, un jeune chien fait également son entrée officielle dans la zone en tant qu’allié important dans le cadre des patrouilles de prévention. Un beau challenge brillamment relevé par la nouvelle Maître chien et Tarak que de réussir les examens nécessaires pour obtenir ce poste.

Des nouvelles caméras

Depuis la fin de l’année, les deux caméras fixes placées sur la Grand-Place sont opérationnelles. Elles fonctionnent 24h/24 et les images sont conservées 1 an. L’accès à ces dernières est cadré puisqu’il faut l’accord du Chef de corps s’il s’agit d’une consultation dans le mois, et du parquet si le délai est supérieur à un mois. Un rapport annuel sur l’usage de ces dernières sera également présenté au Conseil communal.

La zone de police a également été équipée de caméras mobiles, afin de découvrir les responsables des dépôts clandestins par exemple. C’est pour cette raison que des panneaux (environ une centaine) annonçant la possibilité d’être filmé ont été placés à toutes les entrées du territoire athois.

Un nouveau kit ANPR (scan des plaques) mobile a également été acquis par la zone de police. Ce kit peut être placé dans n’importe quel véhicule et vient ainsi renforcer le véhicule ANPR de la zone.

Enfin, la zone s’est également dotée (et a formé son personnel à leur usage) de deux nouvelles armes collectives nécessaires en cas de grand banditisme ou de terrorisme.