L’opposition estime que l’augmentation est disproportionnée par rapport à ce qu’Ipalle facture à la commune.

Dans notre édition d’hier, nous avons fait état des changements qui interviendront dès 2020, pour les Enghiennois, en ce qui concerne la taxe sur le ramassage des immondices qui impacte fiscalement toutes les autres communes de Wallonie picarde. Comme il fallait s’y attendre, l’augmentation de celle-ci a alimenté les débats lors du conseil.

Rappelons que l’an prochain, le montant des coûts de gestion des déchets s’élèvera à 56,66 € par habitant sur le territoire de l’entité.

En tenant compte de la hausse des frais de collecte mais aussi de la taxe régionale sur la gestion des recyparcs, les charges forfaitaires réclamées par Ipalle se chiffreront à 59,91 € par habitant, montant qui sera répercuté sur les Enghiennois à raison d’une somme identique pour les isolés, de 119,82 € pour les ménages et de 179,73 € pour les familles de trois personnes et plus.

Le bourgmestre a insisté sur le fait que cette majoration de la taxe sur laquelle la Ville n’a aucune marge de manœuvre sera compensée par de nouveaux services offerts à la population pour réduire la quantité de déchets.

Olivier Saint-Amand (Ecolo) fait référence aux 14 points d’apport volontaire (PAV) qui seront disponibles pour évacuer gratuitement les déchets organiques (déchets de cuisine), lesquels représentent 30 % du volume des poubelles enghiennoises. Sur ces PAV, des conteneurs enterrés permettront d’évacuer les déchets ménagers 7 jours sur 7.

"Compte tenu de cette offre de services complémentaires, les collectes en porte à porte ne seront plus organisées qu’une fois tous les 15 jours. Le prix du sac-poubelle diminue, pour sa part, de façon significative."

Du côté de l’opposition, Ensemble Enghien... s’oppose à cette nouvelle taxation qui, selon le groupe, pénalise les familles et n’encourage pas à la gestion proactive des déchets. "La majorité a préféré revoir à la hausse la taxe forfaitaire bien au-delà de ce qu’Ipalle demandait", déplore Marc Vanderstichelen.

Par le biais de Florine Pary-Mille, le MR a pu convaincre la majorité, via un amendement, d’offrir 20 sacs-poubelle aux ménages de trois personnes et plus au lieu des dix initialement prévus dans le nouveau règlement...