La majorité PS se voit contrainte de la majorer comme dans les autres communes de Wallonie picarde.

Un important volet fiscal figurait, lundi soir, à l’ordre du jour du conseil communal. Les contribuables flobecquois se réjouiront d’apprendre que les taxes IPP et IPI resteront inchangées en 2020 comme c’est le cas depuis une vingtaine d’années.

L’impôt des personnes physiques stagne à 8 % et le précompte immobilier à 2 600 centimes additionnels. En revanche, ces mêmes contribuables risquent de faire la grimace lorsqu’ils recevront le bulletin de virement les invitant à s’acquitter de la redevance annuelle sur le ramassage et le traitement de leurs immondices.

En cause, l’augmentation de la cotisation que les communes de Wallonie picarde versent chaque année à l’intercommunale Ipalle pour la gestion des déchets ménagers. Elle est due à plusieurs facteurs tels que la hausse du coût des transports des matières collectées (carburant et taxe kilométrique), sans oublier l’extension des recyparcs.

À Flobecq, cette hausse n’est pas négligeable puisque la taxe sur les déchets passe à 63,89 € par habitant alors qu’elle est actuellement de 50,57 €. Rien que le coût du ramassage augmente de 7 € pour atteindre les 18,84 €. Il faut dire que Flobecq figure parmi les communes les plus éloignées géographiquement de l’incinérateur de Thumaide.

En pratique , les personnes isolées habitant sur le territoire de la petite entité rurale des Collines paieront 60 € au lieu de 50 €, tandis qu’il sera demandé 120 € par ménage, soit 20 € en plus qu’aujourd’hui. Dans les deux cas, la commune continuera à offrir un rouleau de sacs-poubelle d’une valeur de 12 €.

Tout en rappelant qu’il s’agit d’une obligation de la Région wallonne et que Flobecq est logée à la même enseigne que les autres communes de WP, le bourgmestre Philippe Mettens (PS) a insisté sur le fait que la taxe relative aux immondices n’avait pas augmenté depuis plusieurs législatures.

Par la voix de son chef de file, Xavier Vancoppenolle, l’opposition CDH estime que la majorité a choisi la fourchette la plus haute en majorant la taxe de 20 % et le sac-poubelle de 70 €.

En charge des Finances, l’échevine Amandine Lesceux considère, pour sa part, qu’en appliquant le taux maximum autorité de 105 % la commune sera à même d’anticiper les futures augmentations du coût-vérité.