En plus des autres mesures sanitaires déjà appliquées, le collège communal invite les commerçants et la population à se protéger le visage 

La situation sanitaire liée au coronavirus a pris des proportions que peu d'observateurs avaient anticipées. Les informations qui parviennent aux autorités communales évoluent constamment. La pénurie de matériel - et notamment de masques - semble avoir influencé les messages quant à leur utilisation par la population. Aujourd'hui, la priorité est toujours de rester confiné chez soi, de garder une distance d'un mètre et demi par rapport aux autres personnes et de se laver régulièrement les mains. De plus en plus d'experts, médecins ou épidémiologistes, recommandent toutefois aussi le port du masque.

L'on sait qu’environ 50% de la population porteuse du virus ne développera aucun symptôme de la maladie. Cette importante partie de la population asymptomatique risque de propager le virus bien malgré elle. Le port d’un masque en tissu (il faut laisser les masques chirurgicaux aux professionnels) ou de tout autre écran devant la bouche permettra de limiter la propagation par les postillons lorsque l'on se trouve en présence d'autres personnes.

Dès lors, le collège communal de la ville d'Enghien recommande avec une très grande insistance le port du masque par tous les commerçants et employés de commerce. Le bourgmestre Olivier Saint Amand et son échevine de la Santé recommandent également aux Enghiennois qui fréquentent ces magasins ou qui ne sont pas certains de pouvoir garder la distance physique minimale dans d’autres lieux publics de couvrir leur bouche par un masque en tissu de fabrication artisanale, un foulard ou un bandana.

De retour à la maison, ces moyens de protection doivent être immédiatement déposés dans un panier prévu à cet effet et lavés à haute température avant toute nouvelle utilisation afin d'éliminer les particules virales qu'ils pourraient transporter.

B.D