Idlib, Alep, Raqqa, Moussoul depuis 2016, et plus récemment l’ensemble du territoire ukrainien, Kiev, Odessa, Dnipro et Kharkiv, notamment, ont été l'objet de nombreuses attaques et ont engendré la mort de pauvres civils. "Bombardements massifs et disproportionnés, pilonnages au cœur des villes, destructions des infrastructures médicales, quand les armes explosives sont utilisées dans les zones urbaines, 90% des victimes sont des civils", précise Handicap International.

"L’utilisation d’armes explosives à large rayon d’impact en zones peuplées présente un risque grave et prévisible pour les civils, causant des morts, des blessés, des dommages psychologiques, et détruisant des maisons, des hôpitaux, des écoles et des infrastructures et services vitaux dont dépendent les civils, rappelle Anne Héry, Directrice du Plaidoyer et des Relations institutionnelles chez Handicap International. Les restes explosifs de guerre constituent une menace permanente pour les civils pendant et après les hostilités et empêchent le retour en toute sécurité des réfugiés et des personnes déplacées".

L’ONG, qui intervient depuis 1982 dans les situations de pauvreté et d’exclusion, de conflits et de catastrophes, aux côtés des personnes porteuses d’un handicap et des populations vulnérables, invite les Belges à soutenir publiquement cette campagne.

Des dizaines de personnalités participent à la campagne

De nombreuses personnalités belges soutiennent cette campagne : S.A.R. la princesse Delphine de Belgique, la chanteuse Axelle Red, ambassadrice d’Handicap International depuis 2017, le dessinateur Philippe Geluck, l’auteur-compositeur-interprète Salvatore Adamo, le journaliste sportif Thierry Luthers, le dessinateur Pierre Kroll et enfin le célèbre chanteur régional Lou Deprijck. "J’encourage tous les Belges à faire de même, déclare le plus prolifique des producteurs belges. Il suffit de se prendre ou se faire prendre en photo avec le mot STOP écrit dans la main de façon suffisamment lisible, puis de partager la photo sur les réseaux sociaux avec les hashtags #StopBombing et #StopBombingCivilians"