A travers un courrier du 4 avril, par l’intermédiaire de la Bourgmestre, le collège communal demande à certains Frasnois de mettre à jour leur revenu cadastral. Pour ce faire, un formulaire joint au courrier permet aux citoyens de détailler la composition de leur habitation et les aménagements qui y ont été réalisés. Cette procédure permettra, le cas échéant, de revoir leur revenu cadastral. Pour rappel, les données cadastrales permettent de calculer le précompte immobilier qui est une source de revenu pour les communes, les provinces et la Région Wallonne. 

Un manque de transparence selon le PS

A travers un communiqué de presse, le chef de groupe PS AC Michel Devos et le Président du PS frasnois Marian Clément se disent écœurés par le manque de transparence des élus MR: "Nous apprenons la démarche du collège par un citoyen lambda qui a reçu le courrier. Nous sommes conseillers et notre groupe est présent à tous les conseils communaux. Informer les conseillers, c'était le minimum. Cela aurait dû faire l’objet d’un débat au conseil communal. Pour rappel, nous avons eu un débat à Notélé le 29 mars et un conseil communal le jeudi 31 mars. Les occasions n'ont pas manqué d'en parler mais à aucun moment, ce sujet n’a été mis sur la table. Une réunion de la commission des finances aurait pu être programmée en amont de la démarche !"

"A travers cette démarche, il est compréhensible que les membres du collège souhaitent plus d’équité fiscale. Certaines personnes ayant une nouvelle construction ont un revenu cadastral plus important qu’une personne ayant installé une piscine sans permis dans son jardin ou n’ayant jamais fait de déclaration au cadastre. Cependant, en cette période de crise, le Frasnois a du mal à joindre les deux bouts. Le prix de l’essence, de l'électricité, du gaz ou du mazout de chauffage sont devenus hors de prix pour les citoyens. Après une crise COVID, une inflation record du fait de la guerre en Ukraine, était-ce le bon moment pour entamer cette procédure ?" s’interrogent les deux socialistes.

"Cette révision va engendrer une augmentation des recettes communales alors que, chaque année, 7 millions d'euros sont prélevés dans la poche des Frasnois pour "taxes et impôts communaux", ça suffit ! Certaines taxes doivent donc être revues à la baisse lors des prochains budgets. Le Frasnois ne doit pas être le cochon payeur", s’exclament Marian Clément et Michel Devos. Le groupe PS déposera donc un point lors du prochain conseil communal.

Du côté de la majorité, l'échevin du Budget, Sébastien Dorchy, confirme bien que la commune de Frasnes-lez-Anvaing a souhaité mettre à jour le revenu cadastral. "La Province a eu une réunion avec la commune et elle s'est étonné qu'elle n'avait jamais mis à jour le revenu cadastral. La volonté n'est en aucun cas de l'augmenter mais de faire mettre à jour, les potentiels citoyens qui ne sont pas en règle".

Effectivement, si des travaux de rénovation ou de modernisation ont été effectués, ceux-ci doivent être déclarés. "A Frasnes, nous voulons que tout le monde soit sur un même pied d'égalité". En ce qui concerne le manque de transparence, l'échevin du Budget n'est en aucun cas d'accord. "Nous ne comptions pas communiquer sur le sujet afin d'éviter de faire peur à certains citoyens qui sont en règle".