La campagne de vaccination se poursuit dans les homes et les hôpitaux de Wallonie Picarde. Le bourgmestre de la cité de Magritte vient de faire le point sur le déroulement et le planification de celle-ci dans l'entité dont il préside aux destinées. 

"A la date du 21 janvier, les maisons de repos du territoire lessinois auront reçu les premières doses du vaccin. Les suivantes s’effectueront 15 jours après. Il s'agit d'un pas en avant dans notre lutte commune contre la propagation du coronavirus", se réjouit Pascal De Handschutter (PS). Parmi les établissements concernés figure la résidence René Magritte dont la gestion est du ressort du CPAS et qui totalise 152 lits dont 70 MRS. 

En parlant du Covid-19, le maïeur en connaît la dangerosité puisqu'il a lui-même contracté le Covid-19, en octobre dernier, développant une forme sévère de la maladie qui a justifié son admission durant plusieurs jours aux soins intensifs de l'hôpital de Renaix. Par ailleurs, les autorités lessinoises ont proposé à la Région Wallonne un lieu de vaccination mais c'est finalement la commune voisine d’Ath qui a été retenue pour l’accueillir.

"La capitale du Pays Vert jouit d’une position idéale dans l’est de la Wallonie Picarde. Pour les habitants de Lessines, sa situation géographique garantit également une facilité et une rapidité d’accès", estime Pascal De Handschutter.

Si l’horizon s’éclaircit en vue d'en finir avec cette pandémie grâce à la mise sur le marché des premiers vaccins contre le Covid-19, de sombres nuages continuent néanmoins de planer dans le ciel dont celui de Lessines comme en attestent les chiffres. Ces dernières semaines, le nombre de tests positifs, sans atteindre de plafond, reste malheureusement régulier. Près de 30 personnes ont été recensées comme étant contaminées au cours des sept derniers jours.

Ce ralentissement des courbes descendantes s’explique notamment par les retours de vacances. Depuis quelques jours, les bourgmestres disposent d’un nouvel outil pour veiller au respect des mesures de quarantaine lors de ces retours depuis l’étranger. "Cet outil sera utilisé à Lessines pour sensibiliser les personnes concernées", annonce Pascal De Handschutter.

Et notre interlocuteur d'ajouter qu'à l’heure où de nouvelles mutations inquiétantes apparaissent en provenance des quatre coins du monde, il convient de rappeler l’application stricte des gestes barrières pour lutter collectivement contre le virus et soutenir les premières lignes de soins confrontées à une situation plus sérieuse, plus longue, que lors de la première vague.

Dans le cadre de ce contexte sanitaire qui reste plus que jamais incertain, le bourgmestre de la cité du Porphyre en appelle une nouvelle fois à la solidarité, à la prudence et la responsabilité de l'ensemble de ses concitoyens.