En 2019, le festival Roots & Roses fêtait ses dix ans d'existence. A l'époque, les organisateurs de ce rendez-vous incontournable du calendrier musical lessinois - dont la notoriété rayonne désormais bien au-delà des frontières de la cité de Magritte - n'imaginaient pas un seul instant que celui-ci allait connaître un coup d'arrêt brutal comme tous les autres grands festivals belges en raison de la pandémie venue de Chine.

L'an dernier, l'équipe du centre culturel René Magritte avait déjà dû renoncer à maintenir l'édition 2021 dont la tenue était incompatible avec les directives sanitaires interdisant les rassemblements de masse dans le cadre de la lutte contre la propagation du Covid 19. Hélas, il en est de même 12 mois plus tard dans la mesure où, malgré le démarrage de la campagne de vaccination, la situation épidémiologique demeure problématique.

De quoi donner le blues, sans mauvais jeu de mots, aux habitués de ce festival atypique qui s'est spécialisé dans la promotion des formes nouvelles du folk, du blues, du rock and roll ou encore du garage. Ces derniers devront patienter un an de plus mais les retrouvailles avec les pointures internationales de ces styles musicaux n'en seront assurément que plus belles.

"Sur les 14 groupes belges et étrangers figurant à l'affiche de l'édition annulée de l'an passé, 12 s'étaient engagés à revenir en 2021. Certains de ces artistes auxquels de nouveaux viendront s'ajouter ont d'ores et déjà reconfirmer leur présence en 2022. Il sera indispensable d'offrir au public une programmation qui sera en phase avec l'actualité musicale du moment", commente Frédéric Maréchal.

Cerise sur la sono, le directeur du centre culturel lessinois et son équipe mettront les bouchées doubles en 2022. Histoire de mieux digérer ces deux années sabbatiques, la prochaine édition se déroulera sur deux jours. Traditionnellement programmée le 1er mai sur le site de la Gaminerie (ancien chemin d'Ollignies), le Roots & Roses post Covid débutera le 30 avril pour autant bien sûr que les conditions sanitaires le permettent enfin.

Cette nouvelle annulation contrainte et forcée est d'autant plus regrettable que les préventes avaient cartonné. "Ethiquement parlant, il aurait été incorrect de notre part de garder pendant deux ans l'argent des tickets vendus. Nous avons préféré cette solution du remboursement général en sachant que nos fidèles festivaliers seront au rendez-vous dans 365 jours, à condition bien entendu que la crise sanitaire soit derrière nous", espère de tout coeur Frédéric Maréchal. Ceux qui ont acheté leur place via une carte de crédit ou PayPal n'ont aucune démarche à effectuer : l'argent arrivera directement sur leur compte. 

Une bonne nouvelle quand même pour les jeunes et moins jeunes en manque de décibels. Durant cet été, le centre culturel organisera comme l'an dernier des concerts en extérieur sur le fabuleux site de l'hôpital Notre-Dame à la Rose. Et pour ne rien gâcher, l'esprit du Roots & Roses planera sur une partie de la programmation.