Le refuge des Collines lance un appel à témoins afin de pouvoir identifier le ou les auteurs de ces actes inqualifiables

En l’espace de deux semaines, c’est déjà la 3ème fois que les équipes de l’asbl Opale en charge de la gestion du refuge des Collines (Lessines), sont appelées à intervenir pour constater des carcasses et des cadavres de moutons sur le bord des routes ou dans des fossés.

Pas plus tard que ce lundi, le refuge animalier a reçu un appel dénonçant un cadavre suspect de mouton gisant depuis vendredi dernier dans un sac bleu le long d’une route nationale.

« Dès que possible, nos équipes ont pris la route et ont fait sur place une macabre découverte. La pauvre bête était recouverte par un sac plastique bleu, laissant apparaître toute sa laine. Sa tête a été tranchée et n’a pas été retrouvée dans les environs. Ses pattes sont cassées et présentent des fractures ouvertes. L’animal a été complètement vidé de sa chair. Nous avons pu déceler sur son petit corps meurtri toute l’atrocité qu’il a pu subir avant d’être tué », s’indignent les responsables de l’asbl Opale sur leur page Facebook.

Ces derniers ont immédiatement pris contact avec les services de police et les autorités communales afin que les restes de ce mouton soient évacués et que ces agissements inqualifiables ne restent pas impunis.

« Nous attendons, à ce jour, que le nécessaire soit fait pour que ce pauvre animal puisse reposer dignement »

Si vous avez pu constatez des faits similaires dans la région, si vous avez des témoignages susceptibles d’identifier le ou les auteurs de ces abandons sauvages de cadavres de moutons mutilés, n’hésitez pas à contacter le refuge lessinois au 0495/66.00.02

B.D