Ce jeudi, nous vous annoncions que Jacques Dupire avait été innocenté par la justice après avoir été accusé de faux en écritures. Pour rappel en 2019, le MR de Frasnes écartait le médecin généraliste du parti et du conseil communal à la suite du lancement d'une instruction pénale afin de déterminer si oui ou non Jacques Dupire était coupable de faux dans l’établissement d’un certificat médical utilisé dans le cadre du vote par procuration lors des élections de 2018. Ainsi, Carine de Saint-Martin récupérait le rôle de bourgmestre ff malgré les nombreuses voix qu'avait reçu Jacques Dupire lors des élections communales. A l'époque, cette histoire avait fait polémique au sein de la commune de Frasnes-lez-Anvaing. Aujourd'hui, la justice a donc prononcé un non-lieu à l'égard de Jacques Dupire.
   
Le parti Horizon Citoyen a donc interpellé la majorité sur cette affaire lors du conseil communal de ce jeudi soir. "Le collège communal s'est acharné contre son ancien membre en changeant notamment de bureau d'avocats, et cela a engendré des frais conséquents pour la commune. L'homme qui devait ceindre l'écharpe mayorale a été traité de faussaire et de perturbateur. Toutefois, la justice a aujourd'hui tranché. L'éthique est une valeur primordiale en politique. Sur fonds de guerre d'ego interne à un parti, le MR réalise-t-il les dommages personnels, familiaux et professionnels causés à l'honneur et la probité de Jacques Dupire ? Est-ce normal que cela soit mis à charge du contribuable frasnois ? Pour Horizon Citoyen, la réponse est tout simplement non. Pour les membres du parti, la décision de poursuivre Jacques Dupire est de la seule responsabilité des organes de décision du MR et le parti doit assumer cette responsabilité et les coûts qui en incombent", a déclaré Michel Delitte. 
 
Malgré l'interpellation du parti Horizon Citoyen, la bourgmestre Carine de Saint-Martin n'a pas souhaité répondre à ces différentes questions et reviendra sur celles-ci dans les 15 jours.