Le budget enclusien pour l’exercice 2021 vient d’être soumis au vote du conseil communal. Celui-ci dégage au service ordinaire de l’exercice propre un résultat positif de 109.391€ tandis que le boni global s’élève à 1.150.000€. Plusieurs facteurs risquent néanmoins de faire fondre ce boni dans les mois à venir, notamment en raison de la crise sanitaire dont l’impact sur les recettes fiscales est à ce stade difficilement mesurable.

La seconde inconnue concerne les aides Covid que la commune pourra prétendre ou non recevoir l’an prochain de la part des pouvoirs subsidiants tant au niveau régional que fédéral. Parmi les dépenses de transfert qui risquent également d’impacter le budget en cours d’année, il y a celles relatives à la zone de police du Val de l’Escaut. En 2021, l’intervention communale en sa faveur connaîtra une hausse de 12,3% et pourrait encore dans la foulée augmenter de près de 70.000€ selon certaines rumeurs.

Autant de paramètres qui font dire au bourgmestre que la commune doit faire preuve de la plus grande prudence et de rigueur dans la gestion des deniers publics. « Le budget 2021 de la zone de police a été présenté avec un déficit de 350.000€. A long terme, l’insuffisance des aides fédérales risque de mettre les petites communes en grande difficulté financière, voire de les conduire à la faillite », redoute Jean-Pierre Bourdeaud’huy.

Au service extraordinaire, la majorité prévoit des investissements pour un montant global de 2.500.000€. Ainsi, 549.885€ seront consentis pour la réfection de la route d’Amougies vers Anseroeul. Ces travaux seront mis à profit pour aménager des pistes cyclables. Toujours au niveau des voiries, on procédera au remplacement des trottoirs de la résidence Fraternité (231.000€). Dans le secteur du tourisme et de la mobilité douce, des circuits de promenade et VTT verront le jour à l’Enclus du Haut, en même temps qu’un parcours accro branches.

Dans le cadre de la lutte contre les inondations, 169.500€ seront alloués à la création d’un bassin d’orage sur le territoire d’Anseroeul. Enfin, un budget de 275.000€ est inscrit afin de poursuivre la rénovation de la salle des fêtes d’Amougies. Après le remplacement de la toiture, sa mise en conformité et une nouvelle décoration intérieure, l’infrastructure sera prochainement équipée d’une cuisine semi-professionnelle à l’usage des associations louant cette salle dans le cadre de leurs activités.

Lors des débats sur le budget, l’opposition ACE a regretté qu’aucun plan de relance pour soutenir le tissu associatif local impacté par la crise du Covid n’en fasse partie. Le bourgmestre a rappelé que la commune a déjà cassé sa tirelire en 2020 tout en ajoutant que celle-ci était prête à faire un effort supplémentaire dans la mesure de ses moyens vis à vis des associations qui s’adresseraient a elle et pour qui il s’agirait d’une question de survie.