L’opérateur de téléphonie mobile vient d’obtenir le permis pour installer ses antennes mais le collège communal d’Ath va en recours

Au grand dam des riverains qui, depuis de nombreuses années, se mobilisent contre ce projet, la société Proximus vient d’obtenir son permis pour installer au sommet du Mont de Mainvault des antennes à même de couvrir son réseau 3G / 4G.

Afin d’en limiter l’impact visuel, le demandeur a revu sa copie et prévoit de dissimuler ses nouvelles antennes dans de fausses cheminées tout en supprimant le pylône et les antennes existantes. Dans le cadre de la dernière enquête publique, pas moins de 269 réclamations sont parvenues à l’administration communale d’Ath.

Dans leur combat, les opposants bénéficient encore du soutien du collège communal qui vient d’introduire un recours contre la décision du fonctionnaire délégué de la Région Wallonne d’octroyer à Proximus les autorisations nécessaires.

B.D