En pleine canicule, les animaux se trouvaient sur une parcelle proche de la ferme de leur propriétaire sans bénéficier de la moindre zone d’ombre, ce qui est contraire à la loi

Le bourgmestre de Lessines à enfin pris ses responsabilités en ordonnant la saisie, ce mercredi midi, de 14 chevaux appartenant à Pascal Delcourt. Peu après 12h, l’asbl Animaux en Péril (Meslin-l’Evêque) et d’autres refuges ont procédé à l’évacuation de ces équidés dont deux poulains qui se trouvaient pour la majorité dans une prairie (pour ne pas dire un terrain vague) appartenant au tristement célèbre marchand de bestiaux bien connu de la justice. Si les bêtes ne présentaient pas de signes apparents de maltraitance, elles ne bénéficiaient par contre d’aucune zone d’ombre ni d’eau alors que nous sommes en pleine période de canicule.

“Il existe un article de loi spécifique aux chevaux qui stipule qu’en cas de chaleurs extrêmes comme c’est le cas actuellement, ceux-ci doivent pouvoir s’abriter ne serait-ce que sous un arbre ou être rentrés dans un endroit frais", commente Jean-Marc Montegnies, président de l’asbl Animaux en Péril.

C’est sur base de cette infraction que le bourgmestre de la cité de Magritte, Pascal De Handschutter, a donné son feu vert à la zone de police des Collines pour superviser cette intervention dont se réjouissent les nombreux défenseurs de la cause animale qui, depuis plusieurs jours, faisaient pression sur les réseaux sociaux pour mettre un terme aux agissements de cet éleveur déjà condamné à plusieurs reprises pour des faits de maltraitance animale.