Originaire de Moulbaix, Sarah Chiry, 23 ans, brigue ce soir le titre de Miss Belgique.

Le grand jour est arrivé pour Sarah Chiry, qui dans quelques heures défendra les couleurs de la Wallonie picarde - dont elle est déjà l’ambassadrice de charme - à l’élection de Miss Belgique.

Originaire de Moulbaix (Ath), cette étudiante de 23 ans qui achève un régendat en français à la haute école de Leuze en vue de devenir professeur de français, figure parmi les 32 finalistes du plus prestigieux concours de beauté organisé dans notre pays.

Mise au vert oblige, Sarah et les autres filles rêvant comme elle de coiffer le diadème tant convoité se trouvent depuis lundi soir à La Panne. Entre les essayages et les répétitions, celle sur qui reposent les espoirs de toute une région a pu nous consacrer quelques minutes de son précieux temps afin de répondre à nos questions.

"Nous logeons tous les soirs dans un très bel hôtel. De quoi bien se reposer après des journées bien chargées. L’ambiance est assez bonne même si l’on commence à ressentir une certaine nervosité chez tout le monde. Je pense que je stresserai davantage ce soir au moment de monter sur scène mais j’ai hâte d’y être" , indique-t-elle.

Tout en gardant les pieds sur terre, notre interlocutrice ne cache pas qu’elle aimerait gravir l’une des trois marches du podium, la plus haute de préférence.

"À l’instar des autres candidates, je pense avoir mes chances et mes qualités, même si je suis déjà très heureuse d’être arrivée à ce stade et d’avoir accompli un tel parcours. Qu’importe le résultat, le principal pour moi était de rester moi-même et c’est chose faite. De ce concours, je ne retiens que du positif et cela restera une très belle expérience humaine et enrichissante."

Miss Wallonie picarde garde également de magnifiques souvenirs de son voyage en Égypte, en octobre dernier, en compagnie des autres finalistes. "Durant cette semaine dépaysante, ce fut l’occasion de se connaître et d’apprendre à poser tout en réalisant des clips vidéo."

Ce soir, alors qu’elle défilera sur la scène de Plopsaland lors de la finale retransmise en direct sur AB3, Sarah Chiry pourra compter sur le fidèle soutien de ses proches. C’est important. "Cela me donnera encore plus de motivation et j’espère les rendre fiers." Il ne reste plus qu’à croiser les doigts pour elle.

Réussite scolaire

Quand on lui demande ce qu’on peut lui souhaiter pour 2020, en dehors d’un éventuel titre de Miss Belgique, Sarah répond sans hésitation sa réussite scolaire, du bonheur ainsi que des rêves à n’en plus finir.

"Cette nouvelle année commence de la meilleure façon pour moi mais ce n’est malheureusement pas le cas pour tout le monde. L’actualité est assez déprimante. Je pense notamment aux incendies qui ravagent l’Australie. C’est horrible de voir ce beau pays partir en fumée ainsi que ces images montrant tant d’animaux souffrir ou mourir. Cela m’affecte beaucoup et me fait mal au cœur. Face aux changements climatiques, il devient urgent de réagir tous ensemble" , conclut la jeune femme.