L'hypersensibilité peut être un réel problème au quotidien pour beaucoup de personnes. Pourtant, on en parle que très rarement. Heureusement, les personnes diagnostiquées commencent petit à petit, à se confier sur le sujet et à témoigner de l'impact que cela peut avoir dans leur vie. Les hypersensibles ont une sensibilité plus forte que la moyenne. Ces derniers ont tendance à tout ressentir et à absorber les émotions des autres comme une véritable éponge. C'est le cas d'Ophélie, originaire d'Anserœul, qui a été diagnostiquée comme hypersensible dès son plus jeune âge.

"Vers l'âge de six ans, j'ai commencé à faire des crises d'angoisse. Ensuite, cela s'est calmé pendant quelque temps et à l'âge de quatorze ans, elles ont recommencé. Je suis donc allée chez un psychologue qui m'a diagnostiquée comme étant hypersensible"
, déclare Ophélie Leclercq. 

Pour la jeune femme, l'hypersensibilité n'est pas une force mais plutôt une faiblesse. Cependant, cela fait tout de même partie de son caractère.

"Etre hypersensible, c'est ressentir les émotions à 100 %. Je considère l'hypersensibilité comme un défaut et non comme une force car c'est difficile de vivre avec au quotidien. Je peux rire aux éclats et puis d'un coup, je peux pleurer. Une fois, je suis allée au restaurant avec plusieurs personnes. Avec nous, il y avait des enfants que je ne connaissais pas spécialement qui se sont fait un bisou pour se dire bonjour. En voyant la scène, je me suis alors mise à pleurer. En plus, j'ai tous les niveaux d'hypersensibilité, il y a des sons ou des bruits que je ne peux absolument pas entendre. J'ai également peur de tout comme de la mort et il y a des sujets qu'il ne faut pas aborder avec moi". 

Des difficultés dans le quotidien


Certaines périodes sont difficiles à vivre pour Ophélie et la crise sanitaire n'arrange pas les choses. "L'automne et l'hiver sont des périodes compliquées à gérer. Et avec la COVID-19, cela s'est encore plus manifesté. Il y a des périodes durant lesquelles je suis énergétique et d'autres où je suis épuisée car, je passe par différentes émotions. Au quotidien, je pense que c'est plus compliqué pour les autres que pour moi. Ma famille et mes amis doivent s'adapter et ne savent pas toujours comment réagir. Il faut absolument que les gens comprennent que c'est très difficile de vivre avec l'hypersensibilité", conclut Ophélie.