Pays Vert C’est trop pour l’échevin de la Propreté qui veut instaurer les gobelets réutilisables.

Si la ducasse d’Ath draine une foule considérable, ces festivités génèrent également un impressionnant volume de déchets comme en attestent les quantités récoltées par les ouvriers de la Ville lors de la dernière édition (23 tonnes) qui a drainé quelque 120 000 personnes. Précisons que ces chiffres ne concernent que le week-end phare des réjouissances folkloriques organisées voici quelques semaines dans la capitale du Pays vert.

"Malgré tous les efforts du personnel communal, le dispositif actuel qui avait déjà montré ses limites par le passé ne permet pas de maintenir une propreté publique digne de ce nom sur une période aussi courte et dense", a fait savoir l’échevin Christophe Degand (MR) lors du conseil communal réuni lundi soir.

Pour ce dernier , la gestion des déchets durant un événement aussi populaire que celui-ci n’est pas qu’une problématique environnementale. Celle-ci représente également pour la Ville un coût financier estimé cette année à 11 500 €.

"Le ramassage des déchets au cours de la ducasse a mobilisé deux équipes de 25 ouvriers qui ont procédé à leur évacuation deux fois par jour (matin et soir). Malgré l’ajout de poubelles supplémentaires, il faut bien admettre que celles-ci se sont avérées insuffisamment grandes en plus de manquer de visibilité", poursuit l’échevin en charge de la propreté.

Notre interlocuteur rappelle que la majorité s’est engagée à ce que la cité des Géants devienne une commune zéro déchet, y compris durant son week-end le plus festif de l’année. Il promet une ducasse propre dès 2020.

"Cette année, le timing budgétaire était trop juste pour engager les dépenses nécessaires car les solutions à mettre en œuvre auront forcément un coût pour la Ville. Malgré un plan de gestion serré, des moyens ont néanmoins déjà été prévus."

Début septembre, un groupe de travail a été commencé pour atteindre ce noble objectif. Celui-ci associera le secteur Horeca, les commerçants ainsi que les associations…

"La solution passe notamment par le recours aux gobelets réutilisables ainsi que par le tri sélectif. En parallèle d’un plan local de propreté dont l’élaboration débutera le 14 octobre prochain, nous lançons un plan d’action Ath commune zéro déchet qui inclura un axe events zéro déchet."

Le vote des taxes IPP et IPI

Parmi les points inscrits à l’ordre du jour de cette séance de rentrée figurait le vote des taxes IPP et IPI pour les cinq prochaines années (2020-2025). Malgré l’important déficit budgétaire à résorber, la nouvelle majorité PS-Ecolo-MR ne procédera pas à leur augmentation. Les contribuables de la capitale du Pays vert s’en réjouiront même si les taux appliqués pour ces deux impôts plafonnent déjà au maximum autorisé et figurent parmi les plus élevés en Région wallonne. Pour rappel, l’impôt des personnes physiques s’élève à 8,8 % et le précompte immobilier à 3 200 centimes additionnels.

La seule redevance instaurée concerne les mâts éoliens d’une certaine puissance tandis que la seconde soumise au vote du conseil communal ne pénalisera que les automobilistes omettant d’alimenter l’horodateur. L’amende administrative existante en cas d’infraction augmente de 10 € ! L’oubli du ticket au-delà de la demi-heure gratuite sera sanctionné d’un P.-V. de 30 € au lieu de 20 € précédemment. L’opposition Liste Athoise a approuvé ce volet fiscal, excepté la majoration de l’amende en cas de non-respect du stationnement payant. La minorité a, en outre, plaidé en faveur d’un paiement par carte via l’installation de nouvelles bornes. La majorité mène actuellement une réflexion à ce sujet afin de juger de la faisabilité d’un tel projet. le bourgmestre a acté la prestation de serment de Laurent Postiau qui remplace Timour Malengreaux.