La situation financière lourdement déficitaire de la capitale du Pays Vert ne permettra pas à la nouvelle majorité de la rétablir en 2019

Ce n’est pas encore cette année que les travailleurs communaux auront droit à leur prime de fin d’année. Pour rappel, celle-ci n’est plus octroyée au personnel de la Ville depuis 2013, époque à laquelle l’ancienne majorité PS-MR avait dû la suspendre pour réaliser des économies.

Depuis lors, la situation financière de la capitale du Pays Vert ne s’est pas améliorée, que du contraire, empêchant la nouvelle coalition au pouvoir (PS-MR-Ecolo) de rétablir la situation antérieure en matière d’allocation de fin d’année. Lors du conseil communal réuni jeudi soir, le bourgmestre Bruno Lefèbvre (PS) a regretté ce choix contraint et forcé compte-tenu du déficit budgétaire à résorber (environ 2.000.000€) tout en annonçant qu’une réflexion plus globale devra être menée et concertée avec les organisations syndicales. 

Son prédécesseur Marc Duvivier (Liste Athoise) n’a pas caché sa déception tout en se réjouissant néanmoins d’avoir pu négocier, en 2013, la réduction des heures de travail à 36h par semaine au lieu de 38h et l’octroi de chèques repas en échange de la suppression de cette fameuse prime. 

B.D