En cette fin de soirée, le parc Pairi Daiza a annoncé une bien triste nouvelle via sa page Facebook. L'un des deux bébés orang-outan, nommé Sao est mort dans la journée. Né le 10 mars dernier au sein du parc, les équipes de Pairi Daiza suivaient déjà depuis quelques jours son état de santé.

Inséparable de sa maman Sinta, le dernier-né orang-outan attirait l'attention des visiteurs. Toutefois, il était également au centre des préoccupations. En effet, déjà en 2019, le parc Pairi Daiza avait annoncé avec beaucoup d’émotion la mort du premier bébé de Sinta, le petit Sungai. Ce dernier ne parvenait plus à téter correctement.

"Même s’il est trop tôt pour pouvoir communiquer sans équivoque, il semble que Sinta éprouve de réelles difficultés à nourrir ses petits arrivés à un certain âge. Nos équipes soupçonnent un problème chez la maman qui serait lié au mécanisme de succion à partir de l’apparition des dents du bébé", précise le parc animalier.

Ce week-end et même ce lundi matin, le petit Sao se portait bien. Pourtant, ce midi, les soigneurs ont dû admettre que malgré les traitements, le bébé orang-outan avait perdu la vie. Pour le parc Pairi Daiza, il est tout à fait troublant de voir deux bébés orangs-outans disparaître plus ou moins au même âge. "Ce qui pourrait laisser présager un problème avec la maman à partir d’un certain stade de développement du bébé. Les équipes de Pairi Daiza et bien évidemment l’équipe « primate » vont à présent veiller tout particulièrement sur Sinta et lui apporter toute l’attention possible".