Pays Vert Jusqu’au 20 octobre, la cité du Slow Food fait découvrir le pays du Soleil levant.

Depuis très longtemps, la commune de Silly a pris l’habitude de clôturer sa saison culturelle en mettant à l’honneur un pays du globe sous ses multiples facettes. Les organisateurs de l’édition 2019 de cette semaine thématique ont choisi de la consacrer au Japon. Un pays où la tradition se conjugue avec la modernité, où la sérénité et le respect côtoient l’animation et l’agitation, où l’ordre et la propreté sont de mise.

Programmée du 11 au 20 octobre, la semaine thématique a débuté, ce vendredi soir, par le vernissage à la maison communale de l’exposition "Escale japonaise" qui permettra au public d’admirer à la fois les créations d’Aimée Yamamoto (tapisserie, sérigraphie, origamis) et celles du graveur et poète Eric Schelstraete.

Après le concert au Salon du duo électropop belgo-japonais Alek et les Japonaises et un concours cosplay consistant à se déguiser en personnages issus des mangas, jeux vidéo et films, vous pourrez apprendre ce samedi, de 10 h à 13 h, à confectionner les fameux sushis au centre culturel Saint-Pierre.

Dans un autre registre, des démonstrations de karaté et de judo seront proposées à la salle omnisports de Bassilly.

Ce dimanche, une exposition photo de François Jottard, "Les j ardins japonais" , sera visible à la Maison de Normandie.

À la rue Saint-Pierre, un atelier de shiatsu sera donné le vendredi 18 octobre. Il s’agit d’une technique de massage utilisée depuis des siècles qui aide le corps à retrouver et à maintenir un équilibre physique, émotionnel et psychique à travers des pressions le long des méridiens d’acupuncture.

Le même jour, il sera possible de s’initier à une méditation zen après une conférence sur le site de la Maison de Normandie (20 h). Épinglons encore le dimanche un marché japonais sur la place communale.

Tout au long de cette semaine dédiée au pays du Soleil levant, les restaurateurs et cafetiers mettront également à l’honneur la gastronomie nippone.

Le programme complet peut être consulté sur www.silly.be.

Bruno Deheneffe