Après les propositions formulées par le groupe Ecolo dans le cadre de la réaffectation du bâtiment de la gare de Silly, dont le guichet fermera définitivement ses volets en fin d'année, c'est au tour du bourgmestre de dévoiler les siennes.

Avant toute chose, Christian Leclercq a obtenu des garanties de la SNCB en ce qui concerne le maintien d'une personne physique jusqu'au 31 décembre prochain à raison de trois jours par semaine.

"Pour ce qui est de la mise à disposition du lieu, la priorité doit être donnée à la commune. Il faudra ensuite définir un projet et en faire part à la SNCB, avant qu'un appel d'offres puisse être lancé en reprenant les axes de la commune. Après quoi viendra l'attribution du marché public. Par ailleurs, nous espérons que des arrangements seront possibles par rapport à l'accès au parking", a fait savoir le maïeur lors de la commission ayant réuni voici une quinzaine de jours les chefs des différents groupes politiques siégeant au conseil communal.

Pour le bourgmestre, l'objectif sera d'offrir une fonction plurielle au lieu selon les moments de la journée tout en touchant les différentes parties de la population mais en l'utilisant comme une vitrine des activités et des politiques spécifiques à Silly.

HIstoire de favoriser le tourisme vert et la pratique du vélo, Christian Leclercq verrait bien l'installation d'un comptoir avec les offres du syndicat d'initiative. "Nous devrons voir avec la SNCB si une communication train-vélo est envisageable. Dès que le parking sécurisé sera installé, il sera opportun de laisser un pool de vélos à la gare tout en mettant en place un système de réservation géré par le syndicat d'initiative."

A l'instar d'Ecolo, notre interlocuteur préconise d'exploiter le site pour y organiser un marché des producteurs locaux en leur permettant d'occuper le hall de la gare aux heures d'affluence de retour des navetteurs, à savoir entre 16h et 18h30. "Si un tel projet voit le jour, il faudra songer à établir un calendrier par mois en fonction de la place disponible tandis que sa gestion serait du ressort du convivium Slow Food."

Le premier citoyen sillien verrait encore bien la partie guichet dédiée à un espace de co-working avec une possibilité de salle de réunion pour une douzaine de personnes, le tout équipé de la wifi, d'écran et de photocopieuses. Parmi ses autres suggestions, épinglons un atelier de réparation de vélos géré par le service des sports, un repair café dont s'occuperait le conseil des seniors, sans oublier des concerts apéros du midi ou du soir - dont l'organisation serait confiée à l'échevinat de la Culture - ou pourquoi pas un atelier de décoration florale.