Pour la 8ème fois, la commune et le CPAS de Silly mettent sur pied l’opération "Eté solidaire, je suis partenaire" qui s'inscrit dans le cadre du plan de cohésion sociale. Programmé durant deux quinzaines estivales - à savoir du 12 au 23 juillet et du 9 au 20 août - ce projet d’entraide intergénérationnelle soutenu par la Région wallonne connaît un succès grandissant sur le territoire de l'entité. Et ce tant auprès des jeunes candidats issus de la tranche d'âge des 15-21 ans que des habitants désireux de bénéficier de leur aide pendant les grandes vacances.

"Cette année, 26 étudiants ont postulé en vue de participer à l'action. Il s'agit d'une première pour la commune qui comptabilise habituellement une dizaine de candidatures. Il faut dire que le projet a la cote aussi parmi les familles qui attendent, chaque année, la mise sur pied de l’opération et la visite des jeunes y prenant part", indiquent les organisateurs. Le fait d'avoir eu difficilement accès au marché de l'emploi durant la crise sanitaire n'est sans doute pas étranger non plus à cet engouement. 

Histoire d'être sûrs que leur dossier soit retenu, les postulants prennent soin de s'inscrire suffisamment longtemps à l'avance. Au nombre de huit à avoir été sélectionnés, les participants se rendront en juillet et en août chez des personnes âgées, isolées, malades, en difficulté et/ou inscrites au service d’aide aux familles du CPAS de Silly pour réaliser des petits travaux d’intérieur et d’extérieur. En collaboration avec le service Travaux de la commune et le syndicat d’Initiative de Silly, ce petit groupe d'étudiants consacrera également du temps à l’embellissement de leur quartier et de leur environnement.

Par leur travail, les participants auront l’occasion de développer leur sens de la citoyenneté et de la solidarité. En plus de son utilité immédiate, les tâches qu'ils accompliront pour la collectivité favoriseront une meilleure image de ces jeunes, tant à leurs propres yeux qu’à ceux de la population en général. Une telle opération permet également, dans certains cas, de rompre un isolement parfois synonyme de fardeau pour ceux qui font appel à ces services.

Pour ces jeunes, l'expérience s'avère gratifiante à plus d'un titre. En plus de la découverte du monde du travail et de l'obtention d'un premier job rémunéré, celle-ci favorise l’apprentissage des règles et conditions pour un boulot bien fait et exécuté jusqu’au bout, sans oublier le sens de l’accueil, du service, du partage, de la solidarité et le souci de l’aide apportée. Autrement dit, les objectifs poursuivis sont multiples. 

L’ensemble de ces activités au sein des familles et des espaces publics promettent deux quinzaines, animées et faites de belles rencontres, au terme desquelles les jeunes auront valorisé leur image et indubitablement enrichi leur expérience citoyenne.