Accompagné de la victime, Christian devait récemment comparaître devant le tribunal correctionnel de Tournai pour avoir à plusieurs reprises, porté des coups sur sa compagne. Dans un premier temps, en janvier 2019, le prévenu aurait frappé sa compagne Christelle. Durant cette scène de violence, c'est leur fils âgé de seulement 15 ans qui a dû séparer le couple. 
 
Christian a remis cela en août 2019, en portant un coup de poing au niveau de la tête de sa concubine. Selon les déclarations de sa compagne, le prévenu a également tenté de l'étrangler et l'a violemment poussée.

"Cela fait 27 ans que nous sommes ensemble. A cette époque, nous consommions beaucoup de stupéfiants. Et c'est à cause de cela que j'étais violent. Aujourd'hui, nous avons arrêté la cocaïne. Récemment, nous avons appris que Christelle avait un cancer, notre vie a donc changé. A part ces faits-là, je n'ai jamais été violent. Il faut dire que j'ai vécu 15 ans dans l'alcoolisme. C'est la cocaïne qui m'a sorti de l'alcool", déclare Christian devant la barre. Il précise aussi à la juge qu'il souffre de bipolarité et de schizophrénie.
 
Malgré les aveux du prévenu, le représentant du ministère public requiert une peine d'un an de prison et 50 euros d'amende. Le jugement sera prononcé prochainement.