Pour une majorité de la population, la sclérose en plaques reste une maladie peu connue. Cependant, elle peut fortement impacter la vie et le quotidien des malades. En effet, la sclérose en plaques est une maladie inflammatoire auto-immune qui touche le cerveau. Elle survient essentiellement par poussées, une période durant laquelle de nouveaux symptômes apparaissent. En fonction de la personne, les symptômes peuvent être divers comme des troubles moteurs, des troubles visuels ou encore la perte d'énergie.

En 2014, Sophie Debode, originaire de Saint-Sauveur a été diagnostiquée porteuse de sclérose en plaques. Cette infirmière n'était absolument pas préparée à cette nouvelle qui a chamboulé son quotidien.

"Je ressentais des douleurs à la jambe et j'avais des difficultés pour marcher, je suis donc allée voir un médecin. Dans mon malheur, j'ai eu de la chance d'être diagnostiquée rapidement.
La maladie s'est déclenchée lors de plusieurs périodes de stress. J'étais dans une sorte de cercle vicieux. Avant, je ne connaissais pas ce handicap qui est invisible. D'ailleurs, lorsqu'on m'a annoncé la nouvelle, je n'étais pas préparée et je ne l'ai pas accepté tout de suite. J'ai dû faire un travail sur moi. Cela a complètement bouleversé ma vie. Aujourd'hui, je dois vivre avec la sclérose en plaques, cela fait partie de moi. Dans tous les cas, je suis fière du parcours que j'ai accompli", déclare Sophie.

Depuis ce jour, cette battante a dû accepter sa maladie et vivre avec. Elle suit un traitement médical et rencontre souvent des difficultés.

"Je fais couramment des séances de kiné et je me repose régulièrement. Pour moi, le plus difficile est la fatigue, je suis obligée d'écouter mon corps. Je suis très heureuse de pouvoir encore un peu travailler en tant qu'infirmière. D'ailleurs, quand je travaille, je ne suis pas la malade. Je fais mon boulot et je fais tout ce que je peux pour accompagner les patients. Au quotidien, je dois très bien m'organiser. Par exemple, si je fais l'après-midi, le matin, je vais me reposer. De plus, si des choses viennent perturber mon organisation et mon quotidien, j'ai vraiment du mal à gérer la situation. Le stress a tendance à prendre toute mon énergie et cela me fatigue. J'ai toujours peur d'avoir de nouveaux symptômes, je ne sais pas vraiment comment la maladie va évoluer".

Amoureuse de la vie

Malgré la sclérose en plaques, Sophie reste positive et garde toujours le sourire. Aujourd'hui, elle fait attention à ne pas s'oublier et est très bien entourée par ses proches. 

"J'aime beaucoup faire des compositions florales et des balades. Je tente toujours de rester positive, je ne sais pas où je puise ma force. Mais, je suis amoureuse de la vie et par les petites choses du quotidien. J'ai de la chance d'être entourée par ma famille, mes amis, mes collègues et toute l'équipe médicale. C'est grâce à eux que je vais bien, ils m'aident à avancer même dans les périodes un peu plus difficiles"
, conclut Sophie Debode.