Lors du conseil communal de Frasnes qui se tenait mardi soir, le vote du second douzième provisoire suite à l'absence du budget 2022 était à l'ordre du jour. Pour l'opposition, un tel retard est du jamais-vu au sein de la commune de Frasnes-lez-Anvaing. "Autour de cette table, certaines personnes n'ont vraisemblablement pas connaissance qu'une crise sanitaire impacte tout le monde" a indiqué Sébastien Dorchy, échevin des Finances.

Alors que certaines communes ont déjà présenté leur budget 2022, Frasnes semble donc à la traîne avec quelques mois de retard. "D'autres communes ont su présenter un budget alors qu'elles sont aussi victimes du covid", a précisé Jacques Dupire. "Nous n'allons pas chercher autant d'argent dans la poche des citoyens comme certaines communes peuvent le faire", a ainsi répliqué l'échevin de la majorité. Du côté du parti Ecolo, "le coronavirus a bon dos mais il faut parfois faire face à ses obligations".

Voté à l'unanimité

Ce budget, très attendu, sera donc présenté le 8 février prochain. "Nous voterons ce second douzième provisoire, faire le contraire serait bloquer la commune de A à Z dans ses services au quotidien", a déclaré Michel Delitte, chef du parti Horizon Citoyen. "N'oublions pas que certains projets ne pourront pas évoluer sans budget car si ce budget est un acte de prévision, c'est aussi un acte d'autorisation qui ne devient qu'exécutoire lorsqu'il a été approuvé par la tutelle. D'autre part, Frasnes-lez-Anvaing, qui est souvent premier de la classe, se retrouve aujourd'hui bien loin. Comme on dit, les premiers seront ... presque les derniers". 

Même si ce point a engendré des remarques au sein de l'opposition, il a été voté à l'unanimité pour le bien de la commune.