Pour Horizon Citoyen, il est urgent d’aider les indépendants et les PME de l’entité.

Malgré la mise en veilleuse des séances du conseil communal pour cause de coronavirus, l’opposition frasnoise ne reste pas silencieuse. Alors que le PS privilégie les réseaux sociaux pour s’exprimer sur divers dossiers, le groupe Horizon Citoyen (CDH) reste fidèle au bon vieux communiqué.

"Sur le plan local, la crise sanitaire met en difficulté bon nombre d’acteurs, tant dans le secteur privé que public", commente Michel Delitte. Le mouvement citoyen dont il est le porte-parole suggère dès lors à la majorité libérale d’alléger les charges des indépendants et des PME en cette période difficile.

"Nous suggérons l’exonération de la redevance pour les places au marché hebdomadaire. Nous proposons également une exonération de la redevance sur l’enlèvement des immondices pour les commerces et les entreprises contraints d’arrêter ou de diminuer leurs activités."

Pour HC, les services publics, la commune et le CPAS, doivent rester pleinement au service des citoyens en évitant le recours au chômage temporaire, malgré les réorganisations du travail dues aux contraintes de distanciation sociale obligatoires.

"Nous préconisons la mise en place d’une ligne verte 080… en faveur des personnes rencontrant des difficultés ou sujettes à l’inquiétude. Cette ligne pourrait offrir un relais entre le CPAS, la commune et les personnes en difficulté souhaitant un service de repas ou de courses à domicile. Le CPAS assure certains services mais intensifions-les dans le respect des mesures de distanciation."

Et notre interlocuteur d’ajouter qu’une ligne À votre écoute serait aussi la bienvenue pour les personnes seules éprouvant le besoin de parler.

En cette période de fermeture des recyparcs, il semblerait selon Michel Delitte qu’une recrudescence des dépôts sauvages soit constatée sur le territoire de l’entité.

"Nous souhaiterions savoir si les cinq caméras acquises par la commune sont en fonction. Dans l’affirmative, ont-elles déjà livré des images pouvant mener aux fautifs ?", s’interroge encore le chef de file du groupe Horizon Citoyen.