Les travaux de réfection de la chaussée Victor Lampe (N57), un des principaux axes de circulation menant à la cité de Magritte depuis l’autoroute Tournai-Bruxelles (A8), sont en avance de plusieurs semaines sur le timing initialement prévu.

Il faut dire que cet important chantier routier, dont la gestion est du ressort du SPW, bénéficie depuis son coup d’envoi le mois dernier de conditions météorologiques on ne peut plus idéales.

Alors que la 2e phase ne devait être officiellement lancée qu’à partir du 25 septembre prochain et s’étaler jusqu’au 23 octobre inclus, celle-ci a démarré ce lundi, soit un mois plus tôt que ce que prévoyait le calendrier.

Les travaux consistent en la pose d’un nouveau revêtement sur un tronçon de la N57 qui était particulièrement endommagé en raison de la densité du trafic des voitures mais plus encore des poids lourds, lesquels continueront à l’emprunter tant que le contournement de Lessines ne sera pas finalisé.

"Afin de ne pas complètement bloquer la circulation sur cet axe très fréquenté, le chantier a été scindé en trois phases", précise Marie-Josée Vandamme, échevine des Travaux.

Limitée aux moins de 3,5 tonnes, la circulation des camions continuera à se faire sur une seule bande, en l’occurrence sur celle rénovée durant la phase 1, depuis la place d’Ollignies vers le rond-point dit du Castel, situé à la jonction de la N57 et du carrefour formé avec la rue Basse-Cour.

Pour autant que le climat actuel persiste, cette nouvelle phase devrait prendre fin le 25 septembre. La déviation mise en place depuis le début des travaux le 18 août dernier reste d’actualité. Le boulevard Branquard, le chemin de Papignies, la RN56 et enfin la E429 servent d’itinéraires de délestage.

De la première à la dernière phase, la vitesse est limitée à 30 km/h à l’approche et à hauteur du chantier. D’autre part, tout stationnement est interdit le long du tronçon en cours de rénovation.

Les riverains ont été informés par la société TRBA que la voirie serait fermée à la circulation durant une période d’environ cinq jours à la fin de l’exécution des travaux que celle-ci est chargée de mener à bien.

C’est en effet durant la 3e et ultime phase que sera posée la couche finale de macadam et que les marquages au sol seront réalisés.