Un jeune Athois a été condamné  par le tribunal correctionnel de Courtrai à trois ans de prison, dont un ferme, pour tentative de meurtre lors d'un rassemblement de motards à Wevelgem, en novembre 2017. La victime avait été poignardée à plusieurs reprises. 

Le père, le frère et le beau-frère du principal prévenu ont aussi été condamnés. Lors du rassemblement organisé par plusieurs clubs de motards des environs, une bagarre avait éclaté dans les toilettes. Une personne tentant d'intervenir pour porter secours à un individu qui se faisait frapper avait été à son tour été ciblée et atteinte de plusieurs coups de couteau. Elle avait eu un poumon perforé et la lame avait frôlé le foie.

"Les faits sont très sérieux", avait souligné l'avocat de la partie civile, ajoutant que des slogans nazis étaient inscrits sur l'arme du crime.

Le prévenu, âgé d'une vingtaine d'années, a comparu avec son père, son frère et son beau-frère. Tous ont affirmé s'être seulement défendus après avoir été attaqués par une bande. "Ils nous ont visé, et nous étions beaucoup moins nombreux."

Ils avaient nié avoir utilisé un couteau, mais l'ADN du principal suspect a été relevé sur l'arme.

Outre la condamnation à trois ans de prison, dont un ferme, il devra verser 2.800 euros de dédommagement à la victime. Son père et son beau-frère ont écopé de dix mois et 400 euros d'amende, tandis que son frère s'en est sorti uniquement avec du sursis.