Varinia Depret-Decarpentry, gérante de Dream Bar à Ath, a vécu une bien triste histoire. Elle a commencé en août 2019 lorsqu’à l’ouverture de son établissement, Varinia a hébergé un ami, que l’on appellera Marc (nom d’emprunt) pour l’aider dans sa vie quotidienne. Elle a également nourri et logé celui qu’elle considérait comme son petit frère. Tout a pourtant basculé lors de sa première ducasse d’Ath en tant que commerçante. Alors qu’elle pensait pouvoir faire de gros revenus lors de l’événement, elle s’est finalement rendu compte qu’elle n’avait pas suffisamment d’argent pour payer ses fournisseurs et ses employés. Les soupçons de vol ont alors commencé.

Au fil des semaines, Varinia a remarqué que Marc se déplaçait lorsqu’elle était aux toilettes. Elle décida alors de placer son téléphone en mode vidéo près de sa caisse enregistreuse afin de voir les agissements de Marc lors de son absence. Cela s’est montré plutôt concluant puisqu’elle a pu remarquer que ce dernier allait tenter de dérober de l’argent lorsqu’il s’est aperçu que le téléphone de Varinia le filmait. Il a alors fait demi-tour.

Une fois ses doutes confirmés, elle a fait appel à la copine de Marc pour tenter de lui soutirer des aveux. Une fois de plus, sa ruse a fonctionné puisque ce dernier a avoué avoir dérobé des petites et grosses sommes d’argent à son amie. Elle a donc décidé de mettre son portefeuille et sa caisse enregistreuse en lieu sûr pour ne plus vivre cette mauvaise expérience. Marc a néanmoins remarqué le changement et a donc décidé de partir de chez Varinia afin d’éviter les ennuis.

Mais Varinia ne comptait pas se laisser faire et a donc décidé de se rendre chez les parents de Marc afin de leur expliquer la situation et tenter de trouver un arrangement entre eux. Les parents se sont tout d’abord montrés coopératifs assurant "que Marc devrait la rembourser et s’il n’en était pas capable, nous nous en chargerons." Les semaines ont passé sans que Varinia n’ait de nouvelle. Elle a donc décidé de se rendre à la police afin de tout dévoiler.

Prévue initialement en septembre, l’affaire est finalement passée un mois plus tard devant le tribunal. Au terme de la séance, Varinia pensait pouvoir obtenir une décision favorable puisque la Juge et la Procureure du Roi avaient affirmé qu’elles avaient bien affaire à un voleur dont les déclarations n’étaient pas cohérentes.

Le jugement fût finalement tout autre… "Malgré les preuves enregistrées sur mon téléphone, les déclarations incohérentes et les aveux de Marc, la justice s’est positionnée de son côté", indique Varinia. "Lors de son audition, il avait avoué avoir volé uniquement 450 euros. Quant à moi, j’avais estimé mes pertes à 8 500 euros minimum. J’espérais donc au moins recevoir 5 000 euros suite au jugement. Malheureusement, la décision du Juge a été tout autre puisqu’il a condamné Marc à me verser les 450 euros qu’il disait m’avoir volés."

Une décision incompréhensible pour Varinia qui a alors pensé faire appel de la décision. "Mon avocat m’a informé qu’en appel, si la décision du Juge ne changeait pas, je devrais alors indemniser Marc à hauteur de 1 170 euros", confie-t-elle. "J’ai donc décidé de ne pas faire appel. Je n’ai néanmoins plus du tout confiance en la justice belge."

Aujourd’hui, Varinia n’a plus aucun contact avec Marc et espère pouvoir repartir de l’avant après cette triste histoire.