L'association de voyageurs navetteurs.be a fait part mercredi de sa "stupéfaction" après l'annonce formulée par des forces vives du Hainaut de demander une étude à la SNCB sur l'opportunité d'ouvrir une gare TGV à Maffle (Ath), non loin du parc Pairi Daiza. 

"Ce projet est mis sur la table sans la moindre concertation avec les usagers", dénonce le porte-parole de navetteurs.be Gianni Tabbone. "On annonce déjà un budget de 40 millions d'euros avant même le lancement des études. Ce budget, qui sera probablement supérieur, pourrait être bien mieux investi", ajoute-t-il.

M. Tabbone dit également s'étonner de voir Jacqueline Galant (MR), ancienne ministre de la Mobilité et bourgmestre de Jurbise, soutenir le projet. "Lorsqu'elle était ministre, elle avait rappelé à juste titre la nécessité de terminer les chantiers en cours, dont le RER, avant de se lancer dans de nouveaux projets."

Afin de mieux desservir le parc Pairi Daiza tout proche, navetteurs.be suggère de renforcer l'offre sur la ligne intérieure existante Jurbise-Ath via la gare de Cambron-Casteau, comme cela se fait à Walibi. "En rentabilisant au maximum le matériel et le personnel, cela peut se mettre en place sans augmentation importante des coûts."

Jacqueline Galant, le bourgmestre de Mons Elio Di Rupo (PS), celui de Dour Carlo Di Antonio (CdH), également ministre wallon de la Mobilité et Eric Domb, fondateur et directeur du parc animalier Pairi Daiza, ont signé une lettre, adressée à la SNCB, de demande en bonne et due forme d'une étude pour la création d'un point d'arrêt à Maffle où les trains à grande vitesse sont en site propre.