La notification n’a pas été envoyée à l’entreprise pour la poursuite du chantier

TOURNAI Le député wallon Jean-Luc Crucke (MR) s’est inquiété auprès du ministre du Patrimoine, Carlo Di Antonio (CDH), concernant le chantier de la restauration de la cathédrale Notre-Dame de Tournai. Le Frasnois craint une diminution du crédit, ce qui impliquerait un ralentissement du chantier.

Le ministre a rassuré le député en lui indiquant que les travaux ne sont pas ajournés. “Le marché de restauration des façades de la nef romane, attribué en 2009, est en phase d’achèvement, conformément aux prévisions. Afin d’assurer la continuité des travaux, le marché de restauration du transept a été adjugé le 6 novembre 2011 et doit être notifié par la Province de Hainaut, propriétaire de la cathédrale, à l’entreprise.”

L’échevin tournaisien du Patrimoine, Yves De Greef (CDH), ne dit pas autre chose. “La notification a été envoyée à la Province et elle doit encore être envoyée à l’entreprise” , indique-t-il, évoquant donc des retards administratifs. Un an entre l’attribution du marché et la notification, c’est un sacré retard...

Monument Hainaut sera chargé de la suite du chantier. L’entreprise pourrait d’ailleurs bien installer sa base de chantier en hauteur, entre les tours, explique encore Yves De Greef.

Carlo Di Antonio rappellera qu’en 2005-2006, “l’architecte Vincent Brunelle avait remis un schéma directeur pour une restauration globale, sur vingt ans, de la cathédrale et des bâtiments annexes. Ce schéma directeur a permis la conclusion d’un accord-cadre d’une durée de sept ans (2008-2014) entre la Région wallonne et la province. Le Gouvernement wallon, lors de sa séance du 19 juillet 2012, a d’ores et déjà prolongé l’accord-cadre de deux ans, soit deux fois 3.000.000 €, visant à couvrir les dépassements, l’indexation et les travaux supplémentaires déjà identifiés et ceux à venir, sachant qu’en terme de délais, les travaux envisagés ne s’achèveront qu’en 2017”.

Après la restauration du transept et des cinq tours, il faudra s’attaquer au chœur gothique. “Concernant les études et travaux préparatoires pour le chœur, ceux-ci sont actuellement en cours d’examen au sein du comité d’accompagnement du certificat de patrimoine.”



© La Dernière Heure 2012