Tournai-Ath-Mouscron Quatre Rumois ont fouillé les souvenirs et offrent un livre sur la vie quotidienne à l’époque

Dans un peu moins d’un mois, la Belgique commémorera le centième anniversaire de l’Armistice de la Première Guerre mondiale. Si l’histoire de l’entité de Rumes a davantage été marquée par le second conflit mondial, La Glanerie étant réputé comme le premier village belge libéré, la guerre de 1914-1918 a évidemment laissé des traces.

Ce sont d’ailleurs ces traces qu’ont suivies quatre Rumois, afin d’aboutir à l’écriture d’un ouvrage consacré à la vie quotidienne durant la Grande Guerre. "Nous avons parcouru de multiples sources", explique Bernard Leclecq, l’un des auteurs.

"Nous avons eu accès aux archives de l’État, à des questionnaires réalisés par l’évêché en 1919, à des devoirs de vacances de l’époque où l’on fait écho de la guerre et de la vie à l’époque… Nous avons aussi bénéficié d’un coup de pouce avec le journal de guerre d’Alix Bocquet. Même si elle habitait Esplechin, elle fait référence à Rumes, qui était un plus gros village. Tout cela a constitué la matière pour raconter la vie quotidienne durant la guerre."

L’objectif de ce livre d’environ 280 pages est donc de plonger le lecteur au cœur du conflit, tout en dépeignant les conditions de vie, souvent difficiles, rencontrées quotidiennement pas les habitants.

Les Rumois d’origine pourront bien souvent y retrouver des liens avec leurs ancêtres. "Avec tous les noms qu’on donne, chaque famille de Rumes se retrouve dedans", sourit Bernard Leclecq.

Mais ce livre ne se limite pas pour autant à la population rumoise. Ses auteurs sont d’ailleurs convaincus que la portée de l’ouvrage peut facilement dépasser les simples frontières de l’entité.

"Ça s’adresse à toutes les personnes intéressées. Si on ne consigne pas toutes ces traces dans un livre, c’est perdu. Au moins, comme ça, ça reste." Et cela permet également de relever quelques anecdotes et interrogations quant aux faits mentionnés.

Le livre Nos villages dans la tourmente de la Grande Guerre est disponible en souscription jusqu’au 31 octobre 2018 au prix de 20 €, auprès de l’administration communale. Il sera ensuite disponible dès les 11 novembre 2018.