La commune de Celles se porte acquéreur de la bourloire patrimoniale.

Ce n’est encore pour l’heure qu’une convention valant promesse d’achat de la salle Concordia. Mais pour les 14 sociétés de jeu de boules carreaulé qui s’y retrouvent chaque semaine, l’intervention de la commune de Celles est un soulagement.

" Lundi soir, après le conseil communal, le téléphone n’a pas cessé de sonner pour m’annoncer la bonne nouvelle ", raconte, comme une délivrance, Sylvie Vandevelde, l’actuelle tenancière du café et de la salle Concordia. À vrai dire, autour de la table des débats, le sujet avait fait consensus, à défaut d’avoir fait l’unanimité.

La majorité , rejointe à l’heure du vote par la conseillère indépendante Anne Debouvrie, a toutefois dû constater l’abstention des conseillers d’opposition. " Que l’on ne s’y méprenne pas, nous sommes favorables à l’acquisition de ce bien patrimonial, mais pas sur base d’un dossier mal ficelé et présenté au vote dans la précipitation ", justifie, dans un premier temps, Jean Delestrain (Objectif citoyen).

Et son collègue Thierry Eeman de lister ensuite nombre de questions demeurées sans réponse, pour l’heure. " Nous n’avons trouvé nulle trace de rapport de sécurité des pompiers, ni de démarche auprès des services de l’Urbanisme en vue de l’enquête d’environnement ou d’obtention du permis d’exploitation par le nouvel acquéreur. Pas plus que l’avis de la directrice financière ", énumère Thierry Eeman (Objectif citoyen).

Le bourgmestre, Yves Willaert (Cel’Avenir), tient à rasséréner les échanges, mais aussi à garder le dernier mot. " C’était important pour nous de rassurer, dès à présent, tout le monde quant à la pérennisation de la bourloire. Même si notre dossier présentait des imperfections qui seront toutes amendées sur base des remarques des conseillers de l’opposition ", conclut le mayeur, à l’heure de soumettre à l’approbation du conseil le treizième point à l’ordre du jour.

À noter que l’actuel café et la maison d’habitation font l’objet d’un rachat par le CPAS, en vue de l’installation probable d’une épicerie sociale. Et que la commune se porte acquéreur de la salle de jeu de boules carreaulé et du parking attenant. Pour peu, le résultat du vote aurait pu être célébré autour d’un verre de pils Concordia de l’ancestrale brasserie de Grammont !