Plusieurs citoyens empruntant le boulevard Lalaing, la rue de Barges et la rue de la Citadelle à pieds ou en vélo ont fait part de plusieurs remarques liées à la dangerosité des lieux. En effet, plusieurs déviations de voies de mobilité douce ont été mises en place en raison du chantier du CHwapi. Suite à cela, la police de Tournai, le service mobilité de la Ville, le SPW et des représentants de la société TARDES se sont rendus sur place pour analyser la situation.

Depuis le lancement du chantier du nouvel hôpital, un chemin alternatif avait été mis en place pour les piétons et les cyclistes, ce qui rallongeait considérablement le temps de parcours. Les usagers avaient donc plutôt tendance à ne pas emprunter cette déviation et utiliser le passage pour piétons situé au boulevard Lalaing à hauteur du carrefour avec la rue de Barges, pourtant interdit et clairement indiqué par une signalisation spécifique.

"Fort de ce constat, il a été décidé de mettre en place une nouvelle déviation piétonne permettant aux usagers faibles de traverser le passage pour piétons du boulevard Lalaing (légèrement décalé vers la rue de Barges – voir plan) en direction de la rue de Barges via un couloir sécurisé tant au niveau de la berne centrale que du trottoir. Le trottoir de la rue de Barges a été rendu aux piétons qui peuvent donc traverser la rue de la Citadelle en direction de la rue des Sports (du côté de l’ancien hôpital militaire)", précise Paul-Olivier Delannois, bourgmestre de Tournai.

Ce cheminement est fléché. Le stationnement des véhicules est de nouveau autorisé dans la rue de Barges. "Cette déviation pour les modes de déplacements doux permet d’apporter plus de sécurité, notamment pour la traversée du boulevard Lalaing", conclut le mayeur.