Serpenter au cœur du Mike’s Reptipark de Tournai

Tournai-Ath-Mouscron

Bruno Deheneffe

Publié le - Mis à jour le

Serpenter au cœur du Mike’s Reptipark de Tournai
© D.R.
Un nouveau parc zoologique dédié aux reptiles a ouvert ses portes depuis peu dans la cité de Clovis.

Fascinants pour les uns, repoussants pour les autres, les reptiles, on adore ou on déteste ! Toujours est-il que ces animaux à sang froid souvent stigmatisés sans raison ne laissent personne indifférent… En Belgique, il existe très peu de reptilariums agréés. Citons le serpentarium de Blankenberge, le bateau du parc Pairi Daiza (Mersus Emergo) où se situe l’ASBL Carapace qui recueille des NAC ayant fait l’objet de saisies ou encore le zoo d’Anvers.

Depuis peu, il faut ajouter, à cette liste, le Mike’s Reptipark qui vient d’ouvrir ses portes le long de la chaussée de Bruxelles (290), à Tournai. Son fondateur, Mike Homerin, 37 ans, est un amoureux des reptiles depuis son adolescence.

Voilà plusieurs années qu’il rêvait de partager cette passion avec le grand public en créant un jardin zoologique qui ne soit pas uniquement une attraction touristique mais aussi un lieu à vocation pédagogique. "Depuis l’ouverture du parc, nous accueillons en plus des visiteurs privés énormément d’écoles tout en proposant diverses activités ainsi que des stages de formation. Les personnes intéressées ont l’occasion de manipuler, de soigner et de nourrir des reptiles", explique Mike Homerin.

D’une superficie de 400 m², le Reptipark invite petits et grands à serpenter dans un labyrinthe de couloirs où une cinquantaine de spécimens se laissent observer derrière les parois vitrées de leur terrarium dont les décors intérieurs reconstituent fidèlement leur milieu naturel.

Parmi les espèces présentes, dont certaines sont menacées et font partie de programmes de reproduction, citons différentes variétés appartenant à la famille des crocodiliens (caïmans, etc.), des iguanes, toutes sortes de lézards et de tortues, un caméléon géant originaire de Madagascar, sans oublier, du côté des serpents, un anaconda ou encore un python arboricole de belle taille.

Des ambiances sonores et apaisantes reproduisant notamment le bruit d’une cascade d’eau accompagnent le parcours du visiteur. Le nourrissage d’un couple d’alligators américains en constitue assurément l’attraction-phare. On peut y assister chaque mercredi et samedi à 17 h 30.

"Au travers de panneaux didactiques, nous sensibilisons également nos visiteurs au commerce du cuir dont sont victimes ces animaux", ajoute Mike qui est épaulé par trois autres personnes, chacune étant spécialisée dans son domaine reptilien de prédilection.

Le reptipark de la cité des Cinq Clochers est ouvert du mardi au samedi de 10 h à 12 h et de 14 h à 19 h ainsi que le dimanche après-midi (même horaire qu’en semaine). L’entrée est de 7 €, réduction de 2 € pour les 5-12 ans (gratuite avant cette tranche d’âge) et les plus de 60 ans. Compter une bonne heure pour faire le tour du parc. Possibilités de visites guidées.

Vos articles régions

Newsletter DH Actu

Notre sélection d'annonces

Fil info