Tournai-Ath-Mouscron La commune du Slow Food vient d’adopter un nouvelle plateforme Web qui centralise sur son territoire toute les initiatives en lien avec le développement durable.

La commune de Silly vient d’adopter Smogey, un outil web qui permet de centraliser sur une même plate-forme toutes les initiatives durables sur le territoire de l’entité. Celles-ci s’articulent autour de trois axes: la mobilité, la gestion des déchets et l’économie locale. Proposant déjà une carte, un agenda et des actualités, cette plate-forme gratuite et écologique conscientise, sensibilise, informe et conseille tant les particuliers que les entreprises dans le but de réduire leur impact sur l’environnement.

En matière de mobilité, l’outil permet de recenser les arrêts de bus, de train, de covoiturages, d’auto-partages ou encore de vélos libre-service. En ce qui concerne la gestion des déchets, il identifie les points de recyclage, les donneries, les magasins de location, les repair-café tandis qu’au niveau de l’économie locale, ses utilisateurs trouveront toutes les informations utiles et les bonnes adresses sur les magasins de vrac et de seconde main, les producteurs locaux, les potagers collectifs ou encore les groupements d’achat commun.

Réduire ses déchets, c’est bien. En s’amusant, c’est encore mieux! Plus qu’un simple calculateur, Smogey encourage et motive ses adeptes de plus en plus nombreux à opter pour la démarche zéro déchet. « Chacun a la possibilité de créer son propre personnage, de recevoir des conseils personnalisés, de gagner des trophées, de suivre son évolution et de comparer ses résultats dans un univers joyeux et ludique pour petits et grands », indiquent ses concepteurs.

Ces derniers ambitionnent de continuer à l’alimenter et d’y ajouter de nouvelles fonctionnalités, parmi lesquelles un jeu zéro déchet prodiguant 101 gestes et précieux conseils. A Silly, la soirée de lancement a suscité, hier soir, l’intérêt d’une quarantaine de personnes lors de la présentation officielle de l’application au centre culturel. Des premières suggestions ont été émises par les participants telles que la mise en place d’un système d’échange de bons et loyaux services et la mise en ligne du réseau des pistes cyclables afin de promouvoir la mobilité douce.