Agronome de formation, menuisier au sein de l’entreprise familiale, Sébastien De Roeck est aujourd’hui devenu le seul brasseur de l’entité du Pays blanc. Il y a bien eu par le passé des brasseries dans la Cité du Roctier, dont celle du Soufflet au quai Gransart, mais elles ont toutes disparu.

L’aventure commence en février 2019 lorsque Sébastien se lance dans une production de quatre produits (blonde, blanche, brune, triple) chez un brasseur à Blaton (brasserie l’Authentique). "Cette production ayant très vite été écoulée, je me suis tourné en 2020 vers la brasserie De Ranke à Dottignies. La production, avec les mêmes quatre bières, est passée de 40 à 120 hectolitres. Ce brassin a pris le nom de "Spits". Au XIXe siècle, le Spits était un gabarit emblématique de péniche qui transportait le charbon entre le Borinage et le Tournaisis, via l’ancien canal Pommeroeul-Péronnes.

Venant de Dottignies, la production a d’abord été écoulée via des supérettes locales, à Tournai et Antoing, puis auprès de distributeurs du secteur Horeca (drink Defontaine à Bruyelle…) et enfin dans les moyennes et grandes surfaces de la région… Depuis, je cherchais un emplacement pour développer mes produits" explique Sébastien. Via Your Nature, c’est à l’occasion d’une rencontre avec Paul Bertrand que le projet a mûri, puis s’est concrétisé.

Un double label

Désireux de réhabiliter l’ancien chantier naval Plaquet de Péronnes et de contribuer au développement économique et social de la région, Paul Bertrand a lancé "Escale Aventure", un pôle de divertissements qui a vu le jour en 2021. "Il cherchait des locataires pour ses divers bâtiments. J’ai loué la cellule qui se trouve à l’extrémité de l’ensemble composé du karting, du bar-restaurant et de la future salle des fêtes qui ouvrira aussi en février prochain. C’est une superficie de 250 m2, dont 100 m2 pour la salle de brassage et 34 m2 pour le bar de dégustation, le "Tap Room". Le reste est réservé aux commodités et aux bureaux. L’investissement flirte avec les 250 000€. Tout le matériel est d’occasion. Fabriquées à Manchester, les trois cuves de brassage et les cuves de fermentation viennent d’une société en France. La chaîne d’embouteillage provient d’Ascq, près de Lille. Enfin, il y a la zone de conditionnement des produits", indique Sébastien. La production portera sur les quatre bières phares, des 33 centilitres titrant de 4,5 à 8% alcool.

Un coffret de fêtes

Pour les fêtes de fin d’année, un coffret incluant ces quatre produits, mais aussi un verre, a été imaginé et disponible dans les drinks régionaux.

La "Spits", brassée à partir de variétés anciennes de céréales produites dans la région, est à la fois labellisée "Prix juste Producteur" pour son orge mais aussi "Houblon belge", la sélection sur champs étant opérée à Comines. La malterie est anversoise. À déguster… avec modération.