Récemment, Dimitry devait comparaître devant le tribunal correctionnel de Tournai pour des faits de violence. La situation au sein du cocon familial ne semblait pas être des plus joyeuses en présence du prévenu.  C'est pourquoi, Elodie, la sœur de Dimitry, lui a demandé de quitter les lieux. Toutefois, ce dernier ne va pas prendre cette annonce comme une bonne nouvelle. Sous la colère, il va donc se montrer violent et la frapper.

Les services de police sont donc intervenus en faisait face à un individu peu agréable. "Je n'aime pas les flics", a-t-il déclaré lors de l'intervention. Connu pour des faits de stupéfiants, le représentant du ministère public requiert une peine de 6 mois d'emprisonnement. 

Le jugement sera prononcé le 2 septembre.