À côté de son activité professionnelle, Fred s'est lancé comme indépendant complémentaire depuis un an et travaille avec beaucoup de rigueur, le bois. Pour cet artisan originaire de Tournai, la confection d'accessoires et d'objets en bois est devenue une véritable passion. 

"Depuis mon plus jeune âge, j'ai cette passion pour le bois mais je n'en ai jamais fait mon métier, j'ai suivi des études dans l'informatique. C'est en travaillant dans la maison que j'ai retrouvé cette passion. J'ai alors fait une formation sur Antoing pour apprendre à travailler le bois avec une machine spécialisée. Grâce au tour à bois, je réalise plusieurs projets. Ce dernier fait donc tourner le bois et moi, je viens creuser avec différents outils pour donner une forme et par conséquent, confectionner l'accessoire ou l'objet que je désire", déclare Fred Mespouille.

L'artisan crée de nombreux objets grâce à sa patience et à sa grande précision.  "Je fais énormément de plats, de décapsuleurs ou encore des stylos qui ont beaucoup de succès. J'ai généralement deux types de commandes. D'un côté, j'ai les commandes personnalisées avec des gravures qui mentionnent le nom d'une société ou d'une personne et d'un autre côté, j'ai mes propres créations que je propose au grand public. Je compte également à l'avenir, varier mes réalisations en créant des parfumeurs, des bougeoirs, des tables ou encore des stylos avec des bois différents. J'ai également lancé un site web nommé Sigma Projects ainsi qu'une page Facebook et Instagram afin de me développer et partager mes réalisations avec les citoyens", précise le passionné.

La mode de l'artisanat

Fred Mespouille constate que de plus en plus de personnes retournent vers l'artisanat et évitent les grandes enseignes bien connues dans notre région.

"Les citoyens veulent revenir à des choses plus locales,  plus naturelles. Ils souhaitent également fuir les grandes enseignes et préfèrent acheter chez un artisan. Beaucoup de personnes disent qu'en achetant chez nous, l'objet a une âme et une valeur sentimentale. D'une certaine manière, c'est un objet unique qu'on ne va pas retrouver partout", conclut l'artisan Fred Mespouille.