Durant les vacances de carnaval, les jeunes Tournaisiens pourront accéder au magasin Trot'Shop. Une boutique spécifiquement dédiée aux trottinettes freestyle. On pourra y retrouver tous les accessoires propres aux trottinettes, de la roue au guidon ainsi que de nombreux accessoires de protection.

C'est donc à Tournai, que Gaëtan Vancompernolle, le gérant de Trot'Shop a choisi de s'installer et ce n'est pas une coïncidence. "Depuis quelques années, la ville de Tournai a fait beaucoup de frais pour le skatepark. Cette infrastructure attire du monde qui vient de partout . Il y a des boutiques de trottinettes dans le nord de la France et 80 % de la population belge vont là-bas, les autres achètent sur Internet. Etant donné, qu'il n'y a aucun magasin de trottinettes en Belgique, nous ne nous limitons pas à Tournai. Nous ne voulons pas que le magasin soit spécialement dédié à la vente. Nous voulons être le point de ralliement", déclare Gaëtan.

Une boutique locale et familiale

Effectivement, en plus d'être un point de vente, Trot'Shop est un lieu convivial et chaleureux à retrouver au pied de la Cathédrale. "L'emplacement est stratégique. Nous sommes dans l'axe de la gare et du skatepark. Nous voulons que les jeunes, quand ils viennent au skatepark, se réunissent ici. Nous souhaitons être un lieu convivial où les jeunes pourront échanger et où des amitiés vont se créer", précise le gérant.

Malgré qu'Internet soit le principal concurrent de Gaëtan, ce dernier semble serein. "J'ai un gros concurrent avec Internet mais il n'y a pas ce contact qu'on peut retrouver en boutique. De plus, les trottinettes deviennent tendances. En 2019, en Europe, la vente de trottinettes a plus que quadruplé. Je ne sais pas si c'est un effet de mode et si cela va perdurer dans le temps. J'espère surtout que cela va se passer de la même façon que pour le skateboard qui existe depuis des années."

Bien que le gérant ouvre en pleine crise sanitaire, il ne semble pas inquiet pour l'avenir et souhaite concrétiser son projet. "Je n'ai peur de rien. La pandémie a retardé la mise en place du projet. Mais cela m'a permis de mieux réfléchir et d'aller plus loin dans mon concept", conclut Gaëtan.