Depuis quelques jours, le salon de toilettage Bully's&Co a déménagé dans le centre de Tournai. Ce dernier propose divers services pour les chiens, les chats mais aussi les nouveaux animaux de compagnie (NAC).

Pour le gérant, Marc-Aurèle Marchal, ce déménagement était indispensable. "Avant, nous étions à l'Avenue Montgomery. Nous avons voulu trouver quelque chose de plus grand car, nous proposons plusieurs services. De l'autre côté, cela devenait trop petit. Ici, nous sommes dans le centre, à la rue de Pont, et nous pouvons toucher plus de gens", déclare le toiletteur.
 
En plus du toilettage, le gérant offre des services atypiques et bénéfiques pour nos amis à quatre pattes. "Nous disposons de soins balnéo à base de boue ou de sels de mer. Ce sont des soins très bénéfiques pour les problèmes de peau et les articulations. De plus, cela a un effet apaisant car beaucoup d'animaux sont stressés, surtout à la suite de traumatismes. Nous avons également un tapis de course afin de réapprendre le chien à marcher après un accident ou encore pour aider les chiens qui sont en surpoids", ajoute Marc-Aurèle Marchal. 
 
Le toiletteur ne s'arrête pas là et propose également au sein de son établissement, une boutique remplie d'accessoires et de l'alimentation à base de produits naturels ainsi qu'un dogwash. Pour le gérant de Bully's&Co, il était primordial d'offrir plusieurs choses différentes dans son magasin. "Nous voulions proposer d'autres services pour se démarquer des autres salons et je pense aussi que la balnéo pour les animaux peut bien évoluer".  
 
L'animal au centre de l'attention  
 
Selon Marc-Aurèle Marchal, si notre animal est considéré comme un être à part entière, cette tendance pour les soins animaliers n'est pas près de s'estomper. "Il y a des gens qui sont surpris. Mais les animaux ont besoin de soins et pour certaines personnes, ils ont une place importante dans la famille, ils sont considérés comme des enfants", déclare le toiletteur de Bully's&Co. 
    
Pour le moment, le jeune homme souhaite se consacrer uniquement à son établissement, tout en ayant un projet en tête. " Nous allons toujours lancer ce magasin et puis nous verrons. Mais pourquoi pas, dans le futur, mettre en place un système de gardiennage", conclut Marc-Aurèle Marchal.