Il était un temps, pas si lointain, alors que Steven Vandeput était ministre de la Défense, la fermeture de la caserne Ruquoy était évoquée. On parlait alors d'un transfert de ses activités vers la Flandre.

Paul-Olivier Delannois, alors député fédéral, avait alors dénoncé, via plusieurs questions parlementaires, son aberration face à cette mesure. La caserne Ruquoy disposant en effet d'installations militaires exceptionnelles et ayant bénéficié d'un investissement de l'ordre de 39 millions d'euros tout au long de ces vingt dernières années.

Heureusement pour la cité des Cinq Clochers, le plan du ministre Vandeput n'a pas abouti. Au contraire ! Il y a quelques jours, l'actuel ministre de la Défense, Philippe Goffin, a annoncé qu'une mesure de meilleure répartition régionale d'unités militaires allait être mise en place. Ce qui se traduira concrètement par l'arrivée de personnel au sein de la caserne tournaisienne.

"C'est une bonne nouvelle pour le maintien de l'activité militaire à Tournai et dans le Hainaut, souligne le bourgmestre tournaisien. Cette mesure devrait en outre favoriser le recrutement de jeunes militaires dans le bassin de vie tournaisien. Enfin, la pérennisation de l’activité militaire à Tournai permettra le maintien et la création d’emplois indirects qui sont liés, entre autres, à la présence des militaires."