Corinne devait récemment comparaître devant le tribunal correctionnel de Tournai pour avoir profité de la faiblesse de plusieurs personnes dont Francine. 

Effectivement, en 2017, la prévenue s'est emparée de la carte de crédit de la victime et a détourné la somme de 3 790 euros. 

Toutefois, lors de son audition Corinne a déclaré avoir pris 1 400 euros et non la somme réclamée par la victime. Pour ces faits que la prévenue va d'ailleurs minimiser, le représentant du ministère public requiert un an d'emprisonnement. 

Pour l'avocat de la partie civile, il est impératif que la prévenue rembourse la totalité de la somme détournée et sollicite également un dommage moral de 500 euros. 

Le jugement sera prononcé le 2 septembre.