Détenu à la prison de Tournai, Arnaud devait s'expliquer devant la barre du tribunal correctionnel de Tournai pour des faits de violence. Le 18 décembre 2020, le prévenu a en effet porté des coups auprès d'Andy sans aucun motif. "Début janvier, c'est l'anniversaire de ma fille décédée. Cette dernière est morte dans mes bras à l'âge de 12 jours", a indiqué Arnaud devant la barre. "Les fêtes sont une période douloureuse pour moi durant laquelle je bois et je me drogue". 
 
Les faits se déroulent en deux parties. Lors de la première scène de violence, le prévenu est arrivé sans raison vers Andy avant de lui donner un coup de poing dans la tête et dans le ventre. Par la suite, Arnaud a une nouvelle fois rué de coups la victime alors qu'elle était au sol. Pratiquant des sports de combat, le prévenu n'est pas allé de main morte. "Avec moi, c'est comme sur un ring de boxe, cela va vite" avait-il déclaré.
  
En récidive
 
Pour le représentant du ministère public, c'est de la violence purement gratuite. Le prévenu étant en récidive, il risque une peine de 15 mois de prison. Selon l'avocat de la défense, Arnaud est aujourd'hui sans domicile fixe. Père de quatre enfants, il a pris conscience de ses actes en prison et souhaite se faire aider. Un sursis probatoire a ainsi été sollicité. Le jugement sera prononcé le 1er février.