Ce jeudi, Maximilien devait comparaître devant le tribunal correctionnel de Tournai concernant des faits de coups et blessures à l'égard de plusieurs personnes et pour avoir volé son ex-compagne en janvier 2018. Le prévenu et Christelle entretenaient une relation amoureuse depuis un certain temps. Un jour, le couple a décidé d'emménager ensemble. Toutefois, la relation entre les deux tourtereaux s'est rapidement dégradée, Christelle a donc demandé à Maximilien de quitter le domicile. 

Suite a des appels téléphoniques, la victime a très vite constaté que son ex-compagnon s'était emparé de plusieurs objets de valeur lui appartenant, dont une statuette en ivoire, un briquet en or ainsi que la somme de 200 euros. Ces différents objets avaient une importance sentimentale pour la victime. En effet, ils appartenaient à ses grands-parents aujourd'hui décédés. Le plus alarmant dans cette histoire, c'est que le prévenu avait mis en vente les articles sur Internet afin de toucher l'argent. 

A l'heure actuelle, Christelle n'a toujours pas récupéré la statuette et le briquet. Son avocate a donc sollicité un dommage de 1 828 euros, reprenant la valeur des deux objets ainsi que les 200 euros dérobés. 

"Mes grands-parents étaient tout pour moi, ces objets ont donc une grande valeur sentimentale. J'avais précieusement tout gardé d'eux. Je souhaite donc un jour récupérer les biens"
, déclare Christelle devant la barre. 

Le prévenu n'était pas présent au tribunal pour s'expliquer des faits commis et l'avocat qui devait le représenter avait oublié la date de l'audience. A ce jour, Maximilien possède cinq antécédents de police. Le représentant du ministère public requiert donc une peine d'un an d'emprisonnement pour les faits de violence et le vol. 

Le jugement sera prononcé le 24 juin.