Tournai-Ath-Mouscron Elle a autrefois exploité un magasin de proximité.

Elle ne fait pas le métier d’un autre, comme on dit. Originaire de Callenelle, Jacqueline Toubeau, Jaja pour les intimes, est dans son élément. Elle a tenu un commerce avec son compagnon à Brasménil, la Grange gourmande. "Je proposais des produits locaux, comme fromages et bières."

Elle n’hésitait pas non plus à participer activement à la vie du village en organisant des événements lors de la fête des voisins ou à la période d’Halloween par exemple. "D’anciens clients de Brasménil viennent maintenant ici à Tournai pour acheter du thé. J’aime le côté convivial de ce métier. C’est ce que je préfère."

Jaja a le commerce dans l’âme. Comme elle précise, il faut aimer. Son plaisir ? Aider, conseiller. Les gens le ressentent. Il faut dire que Jacqueline ne fait aucune différence entre les profils des personnes qui se retrouvent devant elle dans le magasin. Elle ne renie pas non plus son rôle social.

"Il y a des gens qui viennent ici régulièrement pour boire un thé. Ils se mettent à table. On discute. Quand ils entrent, ils n’ont pas trop le moral. Mais une fois assis, ils se sentent déjà mieux. On reçoit des personnes issues de différentes couches sociales. Moi, je reste la même en toutes circonstances."

Cette convivialité , Jacqueline est heureuse de l’observer aussi rue Royale, entre commerçants. L’un va acheter chez l’autre. Et inversement. Il faut se serrer les coudes.

"On s’entend bien et on n’hésite pas à se rendre des services, que ce soit avec la boulangère, la fleuriste. Dimanche dernier, une commerçante de la rue est même venue m’aider à installer la décoration dans le magasin alors qu’elle n’y était pas du tout obligée. Il règne une bonne ambiance. D’ailleurs, dans le cadre de notre journée portes ouvertes, des commerçants de la rue collaborent avec nous", assure encore Jacqueline.

Vous pouvez la retrouver sur la page Facebook Les Couleurs des Thés.