Suite à une inspection du Beffroi en présence de l'AWAP (Agence Wallonne du Patrimoine), une altération des pierres de l'escalier menant de la bancloque au balcon du deuxième niveau a été constatée. Fort heureusement, cette altération est ponctuelle, localisée et ne met pas en cause la stabilité de l'édifice. 
 
"Pour des raisons évidentes de sécurité (chute sur gravats, chute de gravats), j'ai fait interdire l'accès au Beffroi pour une période d'au minimum trois mois. C'est évidemment très gênant pour notre saison touristique mais la sécurité des citoyens prime sur toute autre préoccupation", déclare le bourgmestre Paul-Olivier Delannois dans un communiqué. 
 
Un relevé complet de l'édifice sera programmé tout prochainement au travers de l'assistance à maîtrise d'ouvrage d'Ipalle et un auteur de projet sera désigné d'urgence afin de régler au mieux et au plus vite le problème.  
 
"Afin d'éviter tout risque, j'ai également demandé à ce qu'on ne fasse plus usage du carillon pour éviter toute vibration. C'est une mauvaise nouvelle par rapport à notre édifice classé à l'UNESCO mais il est évident que nous ferons tout pour rendre au plus vite ce prestigieux monument au public", conclut le bourgmestre de Tournai.