Tournai-Ath-Mouscron

Depuis 50 ans, les pensionnés viennent se retrouver autour d’activités au Club

Le Club de l’Amitié a soufflé ses 50 bougies comme il se doit, samedi dernier. Honorés du titre de Royal, bien que le diplôme officiel ne leur soit pas encore parvenu, les quelque 200 membres actuels ont eu l’occasion de voyager dans le temps jusqu’en 1969, année de création de la société.

À l’époque, les pensionnés avaient la volonté de “créer quelque chose pour se revoir”, présente Charles Michel, actuel coordinateur principal du club. Depuis lors, les membres se retrouvent chaque mardi pour battre les cartes, principalement, et lors d’événements particuliers.

Obtenir le statut de Royal, propre à toute organisation affichant au moins 50 années d’existence, est une belle consécration pour le Club. “Ca l’est pour les membres actuels, mais aussi et surtout pour les précédents !”

© DR

Trois générations se sont en effet succédées à la tête de la société.

De jeunes pensionnés rejoignent régulièrement le navire, et ce sont eux qui représentent le futur du Club, selon Charles Michel.

“Il est certain que, dans un avenir proche, les moins âgés ou nouveaux membres seront appelés à prendre la relève”, concède-t-il. “C’est un appel du pieds indispensable pour pouvoir poursuivre ce que nos aînés ont créé, et offrir la possibilité aux personnes âgées de continuer à bénéficier d’activités.”

Pour le coordinateur principal, du sang neuf permettra évidemment d’apporter une petite dose de renouveau. “Nous sommes surtout axés sur les cartes avec la manille et le whist. On a appris ça quand on était jeune”, poursuit-il. “Mais nous n’avions pas la télévision. Aujourd’hui, les jeunes ne connaissant plus spécialement les jeux de cartes, et il faudrait peut-être trouver autre chose.”

© DR

Quoi qu’il en soit, les adeptes du Club n’en démordent pas, et certains ne manqueraient pour rien au monde l’un des rendez-vous du mardi. “Quand il n’y a exceptionnellement pas d’activités, un mardi, certaines ne sont pas contentes”, sourit Charles Michel. “On ouvre à 13h30, mais à 13h15, des membres sont déjà là !”

Les festivités du 50e anniversaire du Club de l’Amitié ont donc réuni une nouvelle fois tous les ingrédients qui ont forgé son succès : le bon accueil et la joie de partager un moment convivial tous ensemble.