Âgé de 64 ans, un restaurateur devait récemment comparaître devant le tribunal de Tournai pour un ensemble d'infractions constaté par l'AFSCA (Agence fédérale pour la sécurité de la chaîne alimentaire) en 2018. Plusieurs contrôles avaient déjà été effectués dans ce restaurant chinois qui proposait un buffet à volonté.

Lors du premier contrôle exécuté par l'AFSCA, 57 griefs avaient été constatés et 46 durant le deuxième. On reprochait notamment au restaurateur d'avoir conservé des aliments à une mauvaise température. Depuis les faits, le restaurant a malheureusement dû être fermé. "Je reconnais l'ensemble des préventions. J'ai essayé de m'améliorer mais à chaque fois, l'AFSCA avait des constatations", a déclaré le prévenu devant la barre.

Le représentant du ministère public requiert une amende de 2 000 euros. Quant à l'avocat du prévenu, il sollicite un sursis. Le jugement sera prononcé le 6 septembre prochain.